ALYATEC: Chambre d’exposition aux allergènes

La chambre d’exposition aux allergènes d‘ALYATEC est une chambre de 2e génération, unique en France qui résulte de la rencontre du Pr. De Blay, pneumologue aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, et d’un capitaine d’industrie, Albert SAPORTA, ancien PDG de Stallergenes.

Celle-ci est pionnière dans plusieurs aspects importants:

  1. La première dans laquelle il sera possible de réaliser des tests d’expositions vis-à-vis de tous les allergènes contrairement à ses concurrentes.
  2. La première ayant une capacité de métrologie contrôlée
  3. La première localisée dans un hôpital
  • Près de l’unité de soin intensif, assurant une sécurité totale aux patients
  • Près du département d’allergie et de son équipe de professionnels formée dans le challenge bronchique depuis plus de 30 ans
  1. La première qui utilisera des allergènes enregistrés auprès de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité des Médicaments).

Les allergies respiratoires

L’allergie est classée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) au 4e rang des pathologies en termes de nombre de patients touchés et constitue aujourd’hui un problème mondial de santé publique, en constante augmentation.

Dans les pays développés, près de 30% des sujets de moins de 35 ans sont allergiques. L’asthme, la rhinite et la conjonctivite en sont les principales pathologies.

A l’horizon 2020, un être humain sur deux souffrira ainsi d’allergie respiratoire.Il devient donc fondamental de faire avancer au plus vite le progrès médical sur ces pathologies, encore mal connues.

C’est dans ce contexte que la société ALYATEC vient d’être créée, pour proposer, aux chercheurs publics comme aux acteurs de l’industrie pharmaceutique, un accès à un nouvel outil de recherche unique : une chambre à provocation allergique.

Description de la chambre

La chambre allergènes d’ALYATEC sera située au rez-de jardin du Nouvel Hôpital Civil. La surface utile sera de 350m2 au sein desquels la chambre d’exposition proprement dite représentera 65m2 et pourra accueillir jusqu’à 20 patients.

Ce nouvel outil innovant permettra de réaliser des études cliniques dans des conditions reproductibles pour valider des traitements de désensibilisation et de nouvelles molécules thérapeutiques.

ALYATEC est assistée pour l’AMO (Assistance à la Maîtrise d’Ouvrage) par la société Nocosium qui pilote l’ensemble de l’aménagement des locaux.

La construction démarre au mois de septembre 2014.

Cette phase de construction sera suivie d’une phase de qualification technique, puis d’une phase de validation clinique afin de pouvoir démarrer les premières études cliniques courant 2015.